Écrivez puis taper sur Entrer

INSPIRATION 80’S : LES CREATEURS D’AUJOURD’HUI S’Y METTENT

Inspiration 80's: les créateurs s'y mettent

Les années 80 ont été déterminantes pour de nombreux domaines comme celui de la mode. Elles ont marqué le monde de la mode à travers des créations à couper le souffle. Ce sont des années ou du moins une époque avec beaucoup de créations au point de devenir une référence pour le monde entier. Les créateurs d’aujourd’hui ont compris la nécessité de se replonger dans ce qui fut avant de vouloir faire mieux.

Les années 80 ont leurs styles à part mais dotés d’une certaine créativité. De nombreuses personnes à force de penser à cette nostalgie préfèrent revivre cette époque. Cela donne naissance à des événements consacrés à ces créations purement issues des génies de cette époque, ces stars qui ont aussi d’une manière ou d’une autre donner envie de porter les habits de l’époque. Les nouveaux créateurs se réfèrent à cette mode comme source d’inspiration.

C’est l’exemple du musée Victoria & Albert à Londres qui en 2013, a présenté une nouvelle exposition, « Club to Catwalk: London Fashion in the 1980s ». Des vêtements de grands couturiers tels que Vivienne Westwood et John Galliano ont été présentés au public. Les extravagances des années 1980 sont exposées de nouveau. Un public incroyable composé de quinquagénaires s’est rué vers l’exposition.

En mars 2016, De Jean-Paul Goude à Martin Parr, les années 80 ont repris vie au Centre Pompidou. Des photos expressives sur la mode de ces années ont été exposées pour le grand bonheur des visiteurs.

Une époque qui ne meurt pas

La mode des années 1980 est souvent revisitée par les créateurs. Ils se servent des défilés de mode pour remettre les créations au goût du jour. Les exemples sont légions. Près de trois semaines de défilés ont été organisés automne-hiver 2019-2020 par Louis Vuitton. A cette occasion, des silhouettes kaléidoscopiques se sont croisées entre les tubes du musée Beaubourg. L’œillade ourlée de noir, les cheveux gaufrés, la bouche rouge, leurs épaules surgonflées ont été mis en valeur comme en 1984.

Ce même retour, d’autres le constatent dans les rues et les streetstyles. Les eighties ont décidément la côte. La mode qui devrait être un éternel recommencement, de nouvelles touches semble ne pas suivre cette loi avec les années 1980.

L’engouement pour la mode est manifeste avec un mélange de motifs et de détails : teintes fluos, pastels, rayures, pois, strass ou paillettes illuminent les silhouettes. Le monde assiste alors à une pluralité d’accessoires à l’instar des boucles d’oreilles et les bracelets en plastique.

Le power dressing a été remarqué partout avec les maisons Balenciaga, Givenchy, Lemaire ou encore Saint Laurent. Les stars de ce 21è siècle sont aussi amoureuses de ces années 1980 et le prouvent.

Selon le magazine Elle qui revient sur le sujet, l’explosion de la New Wave inspire une tendance rock ou gothique à la fois chic et sexy. Il s’agit d’une musique qui a totalement bouleversé cette époque. Pendant ce même temps, la couleur noire s’impose alors que les jeans par exemple se portaient sous forme déchirée ou frangée avec bustiers ou bodys. La pop aussi viendra influencer la mode et apporter avec elle son lot de couleurs acidulées ou satinées. Des Etats-Unis viendra le sportswear avec joggings colorés et baskets.

Les créateurs s’y mettent

On ne peut parler de personnes aimant la mode sans faire recours à celles qui la créent. Ce serait injuste car les vêtements ne reviennent au goût du jour que par la volonté des créateurs qui passent des heures dessus. Ces derniers choisissent malgré les nouveaux modèles d’oser revisiter ce qui fut, qui a fait le bonheur de plus d’un quelques décennies plus tôt.

Selon une analyse de Françoise Chassagnac, la mode des années 1980 est une vitrine pour les jeunes créateurs. Elle a travaillé comme directrice artistique chez Victoire. Elle raconte comment les clients s’intéressent à la mode de ces années.

Chez les créateurs, le retour est aimé par le public. Anthony Vaccarello a fait revivre cette belle époque en proposant pour le défilé Saint Laurent de la collection automne-hiver 2020-2021 un retour aux années 1980. Cette audace a permis de faire sensation à la Fashion Week de Paris. Les vêtements étaient tels que dessinés par le grand Yves Saint Laurent.

C’était en février 2020, un mois où coronavirus a troublé et par menacé le monde. La collection présentée tire son inspiration des archives de la maison. Au même moment, les stylistes comme Vaccarello arrivés il y a juste quatre années le considèrent comme un passage obligé.

Anthony Vaccarello est un styliste belge. Il est le directeur artistique de la maison Yves Saint Laurent depuis avril 2016.Il s’est donc inspiré des collections des années 1980 du fondateur de la maison, surtout de modèles haute couture. Pour ce faire, Anthony se plonge dans les codes du vestiaire de la (grande) bourgeoisie.

Les soutien-gorge apparents et autres bodys, bustiers, et robes hyper moulantes n’ont pas manqué à l’appel. Le latex est décliné en bordeaux, rouge vif, violet, bleu vif (et sur des tops à col roulé ou de très longs manteaux), le cuir, quant à lui, s’installe sur de longs manteaux, blousons, jupes ou tops travaillés. Les 68 tenues proposées ont de quoi attirer l’attention. Du velours, le mesh (résille) plus une touche de fourrure et de dentelle les ont sublimées. Des  vestes impeccables, des chemisiers plissés à lavallière, des bijoux massifs et des looks (maquillage et coiffure) de bonnes bourgeoises bien sages étaient au rendez-vous comme le rapporte Blue News.

Le samedi 29 juin a eu lieu le Fashion Show annuel de Miu Miu, lançant ainsi sa collection Resort 2020. Le Fashion Show a eu lieu à Paris, dans l’Hippodrome, et avait pour thème principal un style jockey mélangé au style classique « princesse » caractéristique de la marque.

Cette dernière a misé sur plusieurs tendances dont celle des années 1980. Lors du défilé, on remarque par exemple la célèbre ceinture très usée, largement utilisée dans les années 1920 puis revenue dans le monde de la mode dans les années 1980 par Cristian Dior. Beaucoup de vêtements taille haute, du short combiné à la couture, au short en cuir combiné avec des chemises basses et des manches surdimensionnées, avec des ceintures utilisées pour mieux marquer la taille étaient aussi présentés.

Alessandro Michele, le prince flamboyant de Gucci, a choisi, en septembre, Le Palace pour présenter son défilé printemps-été 2019. Hedi Slimane, designer célèbre de Celine a commémoré ses 50 printemps dans ce même club mythique des années 80 qui lui rappelle sa tendre jeunesse dans les rues de Paris. Le stylite Olivier Rousteing lors de la présentation n’a pas hésité à mettre l’accent sur cette époque. «J’avais envie de revenir à l’esprit parisien des années 1980», souligne le designer. «Pour moi, Les Bains Douches, c’est l’euphorie, la flamboyance, le chic, la décadence, l’interdit, les nuits qui permettaient à toutes les cultures, les sexes, les âges et les nationalités de se retrouver ensemble sans être jugés. Une époque aussi où l’on prenait des risques vestimentaires, cosmétiques et capillaires pour sortir.». C’est ce qu’il explique au site Madame Figaro.

Il dira concernant cette époque que les créateurs d’aujourd’hui y font de plus en plus recours. «Ce que je retiens de cette période que je n’ai pas connue mais qui m’obsède, indique Olivier Rousteing, c’est ce désir de vivre, de s’amuser, de danser et de garder le sourire jusqu’au bout de la nuit. Cet état d’esprit n’a rien de superficiel. Au contraire, c’est l’austérité qui, parfois, n’a rien à dire. Je crois que, aujourd’hui, les designers sont tentés de revenir à cette fraîcheur et à cette spontanéité qui régnaient dans les eighties.»

Les années 1980, c’était l’âge du costume de pouvoir, aimé par les femmes d’affaires. Cette tendance a été popularisée par des émissions de télévision comme Dynasty. C’est l’époque des femmes d’affaires avec un look captivant créant un sentiment d’autorité.

Les styles des stars

 On ne peut pas évoquer ces années sans faire mention des stars qui ont contribué énormément à ce que la mode vive. Elles sont nombreuses et demeurent de véritables icônes de cette époque. Elles ont pris sur elles de faire leurs concerts avec ces créations des stylistes du moment. Les paparazzis les prennent en photo avec, presque partout, ces stars mettent en valeur les créations originaux de cette période. De quoi donner envie à d’autres de faire comme elles puisque le public a tendance à copier ce que font leurs idoles.

Mickael Jackson

 Surnommé le « roi de le pop », Mickael Jackson demeure l’un des plus stylés de l’époque. Il fait partie des personnes ayant vendu le plus de disques au monde. Son succès planétaire lui a permis de clairement influencer le domaine de la mode. M. Jackson avait des vestes qui ont été très aimées dans le monde. L’une d’entre elles a été la plus copiée de la décennie. La pièce iconique s’est d’ailleurs vendue pour plus de 1,8 millions de dollars lors d’une vente aux enchères en 2011. Suite à son achat, son nouveau propriétaire l’a décrite comme “la plus grande pièce de l’histoire du rock”.

Hugo Boss s’est aussi mis dans la danse des créateurs. Cette célèbre maison basée en Allemagne a choisi de rééditer le costume blanc Boss que portait Michael Jackson sur l’album Thriller, en 1982. 100 exemplaires ont été faits.

Cette réédition se situait en réalité dans le contexte de la célébration du 60e anniversaire du roi de la pop.Bien que la veste soit vendue à 940 euros, des ruptures de stock ont été enregistrées.

Princesse Diana

 La princesse Diana a aussi marqué d’un sceau d’or cette belle époque. Sa mode a influencé, ses looks ont été très remarquables d’autant plus qu’elle est dans la famille royale britannique bénéficiant malgré elle d’une surexposition médiatique qui ne dit pas son nom.

Lady Di comme on le surnomme est perçue comme la « fashion princesse des années 1980 ». Elle a marqué son passage sur terre. Elle a en réalité contourné les codes vestimentaires trop stricts de la maison royale pour s’imposer avec son look à la fois sexy, élégant et libre. Jacques Azagury, David Sassoon, Tomasz Starzewsk et Gianni Versace n’ont pas hésité à lui créer des tenues extravagantes. Aujourd’hui, elle est devenue un modèle et sa belle-fille Kate Middleton tente de faire comme elle.

Ces créateurs qui ont fait vivre 1980

De nombreux créateurs ont inscrit leurs noms dans l’histoire de cette période. Les plus connus jusqu’à ce jour restent une source d’inspiration tant leurs œuvres parlent encore d’elles et restent dans les mémoires.

Jean-Paul Gaultier

 Jean-Paul Gaultier, né le 24 avril 1952 est un styliste et grand couturier français, fondateur de l’entreprise Jean Paul Gaultier, ainsi qu’un créateur de parfums. Il est reconnu comme un des créateurs qui ont changé les codes des années 1980. Lui et ses contemporains avaient pour crédo de proposer des modèles accessibles qui vont à l’encontre de la Haute Couture qu’ils jugent beaucoup trop élitiste. C’est le début d’une époque bouillonnante de créations qui vont s’imposer.

Thierry Mugler

Thierry Mugler est un styliste et grand couturier français, créateur de vêtements et de parfums, de même que metteur en scène et photographe. Il rencontre un succès commercial retentissant en 1980 notamment. Il continuera par surprendre le monde de la mode.L’histoire retiendra qu’il fut un talent monstre et une figure de la mode française.

Jean-Charles de Castelbajac

 Styliste et stylicien, Jean-Charles de Castelbajac a eu ses premières expériences dans le prêt-à-porter dans les années 1970. Par après, il fonde sa marque en 1980 et se fait remarquer par ses idées de création ayant trait au recyclage, des œuvres colorées. Il a habillé Lady Gaga, il a aussi dit non au conformisme de la traditionnelle haute couture.

Rei Kawakubo, Comme des Garçons

Son nom est beaucoup lié aux années 1980. Rei Kawakubo, née le 11 octobre 1942 à Tokyo, est une styliste japonaise, fondatrice de la marque Comme des Garçons. C’était une personnalité influente et respectée du domaine de la mode.

Une des représentantes de l’Antifashion des années 1980, elle vient aussi pour faire la différente. La créatrice part de la base selon laquelle la mode occidentale mérite d’être mise de côté qu’il faille proposer mieux au public. Avec une approche intellectuelle, loin des critères traditionnels de la beauté, ses vêtements androgynes réfutent toute élégance ou féminité telle que connue en Occident.

Avec Issey Miyake et Yohji Yamamoto, Rei Kawakubo va former dans les années à venir un trio représentant un mélange entre l’Orient et l’Occident. Ces révolutionnaires vont influencer la mode française par la culture japonaise rappelant ainsi le classicisme. Au début des années 1980, il accepte l’appel de la capitale de la mode et arrive à Paris avec ses vêtements « défaits, déconstruits, dépiécés18 », loin des « jeunes créateurs » français qui proposaient une mode flamboyante et colorée.

Kenzo

Appelée Jap en 1970, l’entreprise prendra le nom Kenzo de son fondateur. Kenzo Takada, l’homme en question est une figure incontournable du monde du luxe et de la mode de façon générale. Les créations Kenzo deviennent des produits phares. Le tailleur pyjama en jersey de coton, les pull-overs manches kimonos, les robes corolles, et les jeans décorés de fleurs ou de madras ont du succès. La marque satisfait à tour de rôle, filles et garçons. Les photographes Hans Feurer, puis de Peter Lindbergh ont participé à la création de l’identité de cette marque. Kenzo élargit alors progressivement son univers en créant les lignes annexes pour hommes (Kenzo Jungle et Kenzo Jean).

Comme quoi, c’est bien au bout de l’ancienne corde qu’on tisse la nouvelle!

  1. Be vintage, not a copy.
  2. Be a true woman, by being an 80’s girl.
  3. Be fashion and scandalous.

XO Christine

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mini Cart 0

Votre panier est vide.